CPI

De Hugoland Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Coopération pour la Paix Internationale a été créée dans le but de maintenir la paix entre la Monarchie Sud-Hugolandienne et la République Nord-Hugolandienne.

But

Le but principal est de garder une diplomatie correcte entre les deux pays, et ainsi permettre des liens commerciaux, des aides humanitaires, et la sécurité des populations.

Siège

Le bâtiment consiste en une salle sur la frontière, à côté du poste F de la douane.
L'architecture est assez simple, mais l'intérieur est plein de symboles :

  • La ligne de frontière est tracée en jaune sur le plancher à l'intérieur du bâtiment, de plus, le bâtiment est en symétrie axiale par rapport à la ligne de frontière.
  • Une table carrée de 3 blocs de côté est installée exactement au dessus de la ligne de frontière, de façon à ce que les dirigeants soient chacun de part et d'autre et équidistants de la frontière, chacun dans son pays respectif.
  • De chaque côté de la table, il y a les drapeaux, au sol, sous les chaises respectives des dirigeants.
  • Les deux murs de fond représentent le logo de la CPI (voir image), mais donc en version pixel-art-minecraftien.
  • D'autres drapeaux flottent au dessus de la salle attachés à une poutre, de façon à ce que quand on se tient dans la salle, du côté d'un pays, on voit le drapeau de l'autre pays dans le bon sens, mais le drapeau du pays dans lequel on se trouve est à l'envers, et inversement.
  • Une petite table tient un livre avec une plume et de l'encre, pour signer les accords, et est exactement sur le trait de frontière.

On note également que le bâtiment utilise l'électricité d'origine éolienne. Galerie

Décisions prises

La première décision pour maintenir la paix a été prise par Hugo de gravement sanctionner tout membre du gouvernement, personne influente ou militaire (du Sud) qui tiendrait des propos diffamants envers le Nord en se réfugiant derrière la sécurité diplomatique que son statut lui confère. La diplomatie doit être créée par les pays et les dirigeants, non par des personnes se croyant en sécurité grâce à leur statut. En ce qui concerne les habitants "normaux", ils s'exposent à un jugement au tribunal de la Cour de Justice Internationale pour diffamation pouvant entraîner des conséquences diplomatiques. Ceci a été déclaré dans un dialogue entre les dirigeants des pays. [Référence nécessaire].
Les devoirs de chaque pays seront débattus en temps voulu entre les deux dirigeants : Hugo pour le Sud, et flycy pour le Nord.

Liste des organisations

Liste complète en cliquant ici.